Argeles-Gazost

Prochain match

Mazeres Cassagne - Argeles-Gazost

Live

La une passe pas loin d'un grand bonheur

La une passe pas loin d'un grand bonheur


Difficile de parler après avoir laissé échapper un match qui paraissait en début de seconde période à leur portée, avant un trou d’air fatal.
Le premier à s’exprimer le coprésident Philippe Ponsolle : «Une belle finale indécise jusqu’au bout car malgré un passage à vide où nos adversaires nous ont infligé un cinglant 24-0, on finit fort et on vient mourir à un essai d’une très belle équipe de l’Obrc qui n’a pas volé sa victoire. » Pour l’entraineur Mathieu Boniface : « Des absences coupables en défense qui nous coutent très cher, mais la saison n’est pas terminée, il faut se remettre très vite en question pour aller le plus loin possible en phase finale. Aujourd’hui malgré la défaite tout n’est pas à jeter. » Pour l’autre entraineur Yohan Ronflé : « Comme au match aller chez eux, on se fait trouer derrière, on le paye cher en encaissant 3 essais et alors qu’on avait 8 points d’avance on se retrouve à 16 points d’eux en quelques minutes. On finit le match sur les chapeaux de roue mais malheureusement ce n’est pas suffisant pour repasser devant au score ce qui nous laisse encore plus de regrets ».Pour l’entraineur Kéké Carrieu « On a perdu alors qu’on avait les cartes en mains. L'OBRC a gagné c'était peut-être déjà écrit. A 18 à 10 on sort du match et on s'y remet trop tard. Certains garçons sont passés à côté de leur match, les consignes n'ont pas été respectées. On a la chance de rejouer dimanche prochain pour effacer cette défaite. Aux garçons de se ressaisir pour bien démarré une nouvelle aventure en championnat de France. On est très déçu pour le groupe, la vallée et le club ».  Pour le capitaine Julien Marcou « Très déçus pour tous les supporters qui avaient fait le déplacement à Trélut, on fait 45 premières minutes de qualité où on est bien en place mais on ne concrétise pas suffisamment. Après on a un énorme trou d'air on fait des fautes idiotes, on les remet en confiance, on prend deux cartons coup sûr coup et on s'effondre complètement à 13 contre 15. Par la suite on arrive à revenir mais c'est trop tard, on a commis beaucoup trop de fautes, fait trop de mauvais choix pour pouvoir l'emporter et la victoire de l OBRC est logique, ils ont fait une 2ème mi-temps de grande qualité bravo à eux mais on ne peut s'en prendre qu'à nous même si ce n’est pas nous qui ramenons le bouclier chez nous ».Le mot de la fin à l’autre coprésident Philippe Rault : « On avait toute la vallée derrière nous ce samedi malheureusement cela n’a pas suffi car on est tombé sur une équipe qui a été meilleure que nous et qui a profité au mieux de nos largesses défensives. On a perdu une bataille mais pas la guerre car maintenant avec ce groupe composé presque essentiellement de joueurs issus de notre école de rugby on va essayer de faire carrière en phase finale du championnat de France. En tout cas je suis très fier de ce groupe qui a fait honneur à notre beau maillot bleu et blanc et qui n’a pas à rougir de cette défaite même si elle est cruelle ».

 BRUNO BLEZE PASCAU