Argeles-Gazost

Prochain match

Fin de saison

Live

Les juniors echouent de peu en finale

Les juniors echouent de peu en finale

Régionale 2 : Les juniors d’Argeles échouent de peu en finale
A Castanet : Argelès-Vendres Lespignan 13-17
MT : 8-7 ; Arbitre : M Bes Gilles ; juge de touche: Samora Thomas. et Brettes Franck  (Occitanie).
Pour Argeles : 2 E Souquet (20), du pack (48), 1 P Lonca (22),
 Pour Vendres Lespignan : 2 E Fransino (31), du pack (39), 2 T (31, 48), 1 P (44)  Brutus.
Argelès : Ponsolle ; Castagne, Souquet, Manant, Acosta ; (o) Lonca ; (m) Crassus ; Capdevielle, Monier, Boueyguet ; Lapeyrade, Letard ; Caube, Bouriette, Dubois.
Sont entrés en jeu : Cazajous, Cappelleto, Marcou, Rode, Carrieu, Bordenave, Guilento.
Carton blanc Argeles : Lapeyrade (34)
Carton blanc Vendres Lespignan : Gromoff (51)
Enorme déception pour les juniors de l’USA invaincus jusqu’alors dans cette compétition de Régionale 2 et qui se sont inclinés de peu face à une équipe très costaud au niveau des avants mais largement à leur portée. Il est vrai que s’ils étaient parvenus à compenser les absences sur blessure de l’arrière Baugartner, des avants Quessette, Armary et Prouzet, cette fois même si ceux qui étaient sur le terrain n’ont pas démérité cela les a fortement handicapés. En plus Guilento qui avait tenu à participer à cette finale n’était pas non plus en possession de tous ses moyens. Début de rencontre entamé sur les chapeaux de roue par les Héraultais qui pendant plus d’un quart d’heure vont pilonner la défense adverse dans leur 22 mètres mais sans arriver à concrétiser ce temps fort. L’orage passé, les Argelésiens sur leur première incursion dans le camp des vert et blanc trouvaient l’ouverture par leur centre Souquet après un beau déboulé de ses avants, malheureusement Lonca ratait la transformation. Quelques minutes plus tard, il se rattrapait en faisant mouche des 35 mètres suite à un plaquage à retardement sur Capdevielle. Alors qu’on s’acheminait vers la fin de cette première période, les Héraultais jouaient à la main une pénalité à 5 mètres de la ligne de but de l’USA et leur troisième ligne centre Fransino en profitait pour aller à l’essai. Leur arrière Brutus assurait la transformation et de ce fait à la pause Argeles ne menait plus que 8 à 7. Dès la reprise nouvelle pénalité aux 5 mètres et après la même combinaison, cette fois c’est tout le pack vert et blanc qui transperçait celui d’Argeles. Ensuite nouvelle faute des bleu et blanc et des 10 mètres de face l’arrière Brutus permettait aux siens de mener 17-8. Loin d’abdiquer les Argelésiens s’installaient à leur tour dans les 22 adverses et suite à une pénalité jouée à la main par Crassus, ils enclenchaient un groupé pénétrant qui finissait à dame. Ils auraient pu ensuite profiter du carton blanc pris par le remplaçant de Vendres Lespignan Gromoff pour repasser en tête au score s’ils n’avaient pas raté une pénal touche et surtout si l’arbitre ne leur avait pas refusé deux essais, le premier pour soi-disant une main Héraultaise dans l’en-but sous le ballon et le second c’est l’arbitre de touche qui signalait que l’Argelésien aurait rampé avant de finir sa course derrière la ligne d’essai. Cette dernière décision était lourde de conséquence car elle permettait aux vert et blanc de se donner enfin de l’air et de finir cette rencontre dans le camp de l’USA et de conquérir le bouclier au grand dam de leurs adversaires.
Bruno Blèze-Pascau

Vestiaires
Pour l’entraineur Sébastien Estecahandy : «Soyez fiers de la saison que vous avez fait et de ce que vous avez produit en finale même si votre déception est immense. Vous êtes tombés sur une belle équipe de Vendres Lespignan qui ne vous était pas supérieure mais qui a eu plus de réussite que vous ce samedi. Même si c’est dur à accepter j’espère que cette défaite vous fera grandir et vous permettra pourquoi pas la saison prochaine de ramener le bouclier dans le Val d’Azun.»
Pour l’autre entraîneur  Jean-Baptiste Ramon : «Ce match c’est joué sur peu de chose, on a manqué de patience lorsqu’on est resté presque un quart d’heure dans leur 22 mètres. Bravo en tout cas les gars et j’ai été très fier d’être votre entraîneur.»
Pour le Président Mathieu Boniface : «Beaucoup d’engagement devant face à une équipe qui a bien tenu le ballon et qui est parvenue à transpercer notre défense à des moments clés de ce match. Avec un jeu un peu plus aéré on aurait peut-être pu renverser la situation en seconde période. En tout cas je tiens à féliciter ce groupe pétrit de talents qui représente l’avenir du club. »
Bruno BLEZE PASCAU

Photothèque