Argeles-Gazost

Prochain match

Argeles-Gazost - Pont Long

Live

La une tout pret de ramener le bouclier

La une tout pret de ramener le bouclier

À Mauleon : Urrugne – Argeles 25-22
MT : 13-6
Pour Argeles : 1 E Sajous, 1 T, 1 D et 4 P Labadot
Pour Urrugne : 3 E, 2 T, 2 P


Argelès : G. Saint-Martin ; Manant, Puigmal, A. Saint Martin, Sajous ; (o) Labadot ; (m) Lacrampe ; Soussens, Lacoste, Dupouey ; Begue, Clavere ; Vignes, Vignelongue, Marcou.
Sont entrés en jeu : Boya, Bach, Cazajous, Aberet, Lagardere, Guiraud, Bernole.
Carton jaune : Puigmal (30) et G. St Martin (40+3)

Comme à leur habitude ils ont tout donne, ils y ont cru jusqu'au bout, ils auraient mérité de disputer au moins les prolongations alors qu'ils étaient revenus à 22 partout, mais une dernière faute d'indiscipline à permis aux Basques de s'imposer.

Un duel de buteurs en début de match avec 2 pénalités réussies de part et d'autre, puis un essai Basque qui leur permettait de virer en tête à la pause 13-6 profitant il est vrai des 2 cartons jaunes pris par Puigmal et Ghyslain Saint-Martin.

Après les citrons grâce à Labadot les Argelésiens revenaient à 4 points d'Urrugne et surtout Manant était repris à 1 mètre de la terre promise. Nouvel essai des Basques qui désormais menaient 18-9 puis suite à une interception de Sajous, Argeles revenait à 2 points de leurs adversaires.

Quelques minutes plus tard ils passaient même devant au score grâce à une nouvelle pénalité de Labadot 19-18. Ensuite nouveau coup d'accélérateur des gars d'Urrugne et un troisième essai cette fois transformé. Loin d'abdiquer les montagnards revenaient à égalité suite à une pénalité et un drop réussit par Labadot.

Alors qu’on se dirigeait vers les prolongations, nouvelle faute d'Argeles et cette fois c'était le coup de grâce. Le bouclier partait en terre Basque et les montagnards aussi méritant s'inclinaient avec les honneurs et beaucoup de regrets.

Vestiaire
Le pilier Cyprien Vignes : "Frustration et douleur au vu du match, une équipe d'Urrugne que l'on n'attendait pas à ce niveau de déplacement, d'envie. Au vu de la semaine précédente le destin était peut-être déjà écrit, les signes indiens ne nous ont pas souri aujourd'hui. Personnellement cette semaine était spéciale avec des choses qui se sont passés. Bref le destin en à décidé autrement. On échoue à peu, on recolle grâce à un drop difforme à 25-25. Dégoûté pour toute la vallée et tous les gens que j'aiment qui s'étaient déplacés. On leur ramène une médaille surtout le jour de mes 27 ans. Bravo à eux, et bravo à nous pour la saison exceptionnelle que nous avons réalisée. On a écrit notre histoire, celle d'Argeles même si la France ne s'en souviendra pas."

Le centre Aurelien St Martin : "On est tombé sur une très bonne équipe d’Urrugne. Malheureusement on a commis trop de fautes pour espérer remporter ce match. A l’image de notre 1/2 finale contre Sor d’agout, on a eu du mal à faire notre jeu. Jusqu’à la dernière minute on y a cru, on aurait pu l’emporter, mais cette fois ce n’est pas passé. On a vécu une super aventure cette saison, on est très déçu pour nous, mais aussi pour tous les supporters, qui ont été derrière nous jusqu’à la fin.
Je tiens à remercier tout les supporters, nos familles, amis, et bien sur bénévoles et membres du club pour leur soutient et l’organisation de cette belle journée en bleu et blanc, qui restera malgré la défaite, gravée dans nos mémoires.


 


Pour Keke Carrieu : «Cette finale c'est celui qui en voulait le plus qui l’a gagnée. On a une nouvelle fois perdu trop de ballons, pris des pénalités, joué à 14 et aussi on n’a pas su mettre suffisamment de vitesse pour enchaîner nos temps de jeu. Malgré tout cela, on ne perd que de 3 points. On peut donc avoir des regrets tout en gardant la tête haute, car pas grand monde aurait parié sur nous pour atteindre cette finale du Championnat de France. On a perdu sur le terrain mais nos supporters ont gagné, en effet dans les tribunes il y avait une foule en bleu et blanc rarement vu, un très grand merci à eux et à nos dirigeants pour cette belle journée. Malgré cette défaite, je suis fier des garçons, on a fait une belle saison, de belle phases finales, on aura marqué la vie du club et fait plaisir à nos supporters toutes générations confondues. C’était mon dernier match sur le banc, je finis sur une nouvelle finale perdue la 3ème en 3 ans, c'est dur. Merci à mon binôme juju, bob et yoann. Merci à tout le groupe senior. Merci aux dirigeants..»

Bruno Bleze-Pascau