Argeles-Gazost

Prochain match

Fin de saison

Live

La une passage A vide fatal

La une passage A vide fatal

Argelès : Un passage à vide fatal !

Obrc-Argelès 37-30
MT : 10-15, Arbitre: M. Lasnaveres Laurent, (Armagnac Bigorre)

Pour Obrc : 4 E de Barrau (12,64), Trepout (51), Paris (56), 4 T et 3 P (34,47, 76) de Gandarias
Pour Argelès : 2 E de Abadie (69), Manant (73), 1 T et 6 P (3, 15, 22, 32, 40, 43) Labadot.
Argelès : Lagardere ; Manant, F. Broueil Nogué, T. Lacrampe, Carrieu ; (o) Labadot ; (m) Bourtoule ; Soussens, F. Sajous, L. Broueil Nogué ; Marcou, Clavere, Vignes, D. Vignelongue, Martinez.
Sont entrés en jeu : Abadie, Mathedarré, A Saint Martin, C. Sajous, Lacordaire, Despaux, A Vignelongue.


Carton blanc: D. Vignelongue (59)


Carton jaune: Lacrampe (62)



Comme en 2004 les argelésiens ont perdu en finale honneur après un match où les deux équipes ont produit du beau rugby.
 Début de rencontre à l’avantage des Argelésiens qui campaient sur la ligne de but adverse sans arriver à perforer le rideau défensif adverse mais qui étaient récompensés de leurs efforts par une pénalité de Labadot. Ensuite belle réaction de l’entente et après un échec au pied de Gandarias, Barrau trouvait la faille dans la défense de l’Usa. Les « montagnards » grâce à leurs avant poussaient ensuite à 3 reprises leurs adversaires à la faute et Labadot dans un grand jour permettait aux siens de mener désormais 12-7. La fin de cette première période voyait les buteurs des deux équipes faire jeu égal avec une pénalité réussie de part et d’autre. Dès la reprise Labadot donnait pour un court instant 8 points d’avance aux siens, puis après une pénalité de Gandarias, c’était un sacré trou d’air pour l’Usa et les gars de l’Obrc en profitaient pour aller trois fois à dame par Trepout, Paris et Barrau. Menés 34-18 les argelésiens jetaient ensuite leurs dernières forces dans la bataille et leurs efforts étaient récompensés par deux essais d’Abadie et Manant de quoi relancer ce match. Puis alors que les avants des deux équipes se disputaient un ballon, l’arbitre sanctionnait Argelès et des 40m Gandarias donnait le coup de grâce aux hommes du capitaine Marcou. Que de regrets au trille final d’avoir laissé échapper un match qu’ils avaient en main avant cet inexplicable passage à vide. Il va falloir maintenant évacuer la déception de cet échec et aborder le couteau entre les dents les phases finales du championnat de France qui peut leur permettre de remonter en Fédérale 3 s’ils font carrière.
 
Bruno BLEZE-PASCAU

Photothèque