Argeles-Gazost

Prochain match

Fin de saison

Live

Les juniors beaucoup de regrets

Les juniors beaucoup de regrets


 Juniors Phliponeau : Beaucoup de regrets !
Armagnac Bigorre
 Le 26 Mai
½ finale
A Castelnau Riviere Basse : Argelès-Masseube 7-10
MT :7-7; arbitre Isac Patrice (Armagnac Bigorre)
Pour Argelès : 1 E de Quessette (4), 1 T Capdevielle (4).
Pour Masseube : 1  E de Cadret (14), 1 T (14) et 1 P (45) Tilhac.
Argelès : Guilento ; Baugartner, Capdevielle, Simmons, Sauvaget ; (o) Manant ; (m) Crassus ; Prouzet Garcia, Bouriette, Armary ; Etchepereborde, Lapeyrade ; Cazajous, Quessette, Nativité.
Sont entrés : Carrieu, Lopes, Capelletto, Riviere,  Bordenave, Noguez, Sicilia.

A cours de compétition à cause d’une formule où il a fallu attendre que tous les clubs Armagnac-Bigorre soient éliminés en Championnat, les juniors de l’USA auraient pu malgré tout se qualifier pour la finale s’ils avaient été moins fébriles, plus sereins à des moments clés du match et surtout s’ils avaient eu une meilleure conquête en touche. Ils abordaient tout de même ce match avec beaucoup de détermination et après plusieurs temps de jeu Quessette parvenait à transpercer la défense Gersoise. Menés 7-0 les juniors de Masseube se montraient ensuite à leur aise et ils allaient trouver à leur tour la faille dans la défense adverse par leur arrière Cadret qui profitait il est vrai de plusieurs placages manqués. Ils auraient pu mener à la mi-temps si leur buteur n’avait pas raté au cours de ce premier acte 2 pénalités alors qu’ils avaient le vent dans le dos. Seconde période toujours aussi équilibrée avec des défenses qui prenaient le pas sur les attaques et il fallait attendre un placage haut d’un Argelésien pour que le buteur de Masseube Tilhac envoie le ballon entre les barres des 45 mètres de face. Après un carton jaune pris par Bouriette sans conséquence, les dernières minutes étaient toutes à l’avantage des juniors de l’USA qui auraient pu égaliser s’ils avaient tenté une pénalité sur les 22 mètres adverses. Au lieu de prendre cette décision ils essayaient par leurs avants d’inscrire l’essai de la gagne mais à 5 mètres de la terre promise ils se faisaient arracher le ballon. Ils avaient une dernière balle de match juste avant le trille final mais Rivière qui au demeurant avait bien joué le coup était projeté sur le drapeau de touche. La victoire souriait donc aux Gersois tout heureux d’avoir su préserver leur maigre avantage jusqu’à la fin de cette rencontre.


Bruno BLEZE PASCAU

Photothèque